Actualités

Jean-Jacques OLIER (1608-1657), fondateur de la Compagnie des Prêtres de Saint Sulpice, a toujours été attaché à la grande solennité de la Pentecôte. De fait, comme marque d’importance donnée à sa fondation pour former les prêtres diocésains, il commanda à Charles LE BRUN (1619-1690), le peintre favori du roi Louis XIV, de représenter la scène de la Pentecôte, afin de la mettre en un lieu éminent de la chapelle du séminaire.


Depuis plusieurs jours le site était devenu inaccessible. Grâce à un magicien de ce monde, on peut reprendre le fil des choses... Merci à nos visiteurs fidèles pour leur patience, et bienvenue à nos visiteurs de passage!

Résurrection (Mathieu Fort)

Je veux souhaiter à chacun de nos "visiteurs" de Joyeuses Fêtes de Pâques! Quel sens ont ces mots ? Je me permets, pour m'en expliquer, de mettre ici l'homélie prononcée dans une paroisse de mon diocèse au cours de la Vigile Pascale.


Mercredi 9 mars : M. Jean TREFFORT, PSS, est le doyen de la Province de France et aussi de la Compagnie tout entière. Grâce à Dieu, il est encore en très bonne santé intellectuelle et psychique, même si les oreilles et les jambes ne suivent pas tout à fait au même rythme ! L'esprit est vif, l'humour intact, le sourire malicieux.

La prestigieuse revue universitaire "Dix-septième siècle" vient de publier une recension de l'ouvrage collectif des Pères Chaillot, Noye et Pitaud "Jean-Jacques Olier, Correspondance. Nouvelle édition des lettres suivies de textes spirituels donnés comme lettres dans les éditions antérieures", paru aux Editions Champion en 2014. L'ouvrage (et l'entreprise dont il est le fruit !) contribuant de manière heureuse au rayonnement de la doctrine du fondateur de la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice, je me permets de publier ici cette recension.

Le 8 février 2016, à la Maison des Evêques de France (avenue de Breteuil à Paris), Monseigneur Joseph Doré, archevêque émérite de Strasbourg, recevait les insignes de Commandeur dans l'Ordre des Arts et des Lettres. Au nom du Ministre de la Culture et de la Communication, Madame Fleur Pellerin, c'est Monsieur Roland Ries, Maire de Strasbourg, qui présidait cette cérémonie.

En ces jours, les chrétiens se préparent à célébrer la nativité du Christ. Cet événement reste et restera un événement unique et incontournable de l’histoire du monde et de l’humanité. Il concerne tout le monde : croyants et non croyants, croyants d’autres religions et athées convaincus… L’irruption de Dieu fait homme dans le temps et dans l’espace des hommes concerne chacun des habitants de la planète : il est le « Prince de la Paix » et « Dieu avec nous ».

Une fois n'est pas coutume : je propose à nos fidèles visiteurs la feuille paroissiale de Saint-Sulpice, à Paris. Le curé, M. Jean-Loup Lacroix, PSS, et l'équipe de rédaction, y donnent quelques indications et informations que je suis heureux de relayer sur notre site. La Compagnie a été fondée dans cette paroisse par le curé d'alors, le P. Jean-Jacques Olier, il y aura bientôt 375 ans !

CÉLÉBRATION ŒCUMÉNIQUE À NOTRE DAME DE PARIS POUR LA COP 21


A l’occasion de la Conférence des Nations unies Paris Climat 2015 (COP21), le Jeudi 3 décembre 2015 en soirée, une célébration œcuménique pour la sauvegarde de la création a rassemblé à Notre Dame de Paris de nombreux responsables mondiaux d’Églises chrétiennes, des chrétiens de différentes confessions d’Île-de-France et les "pèlerins pour le climat".

 

Du 18 au 27 novembre 2015, Le Supérieur de la Province de France effectuera une "visite canonique" (demandée par les Constitutions de la Compagnie) au Grand Séminaire de Hué où vivent et servent la majorité des sulpiciens du Vietnam. Le 18, un nouveau bâtiment agrandissant le séminaire sera officiellement et solennellement inauguré par l'archevêque de Hué, Monseigneur François-Xavier Le Van Hong. Au programme sont également prévus un aller-retour à Phat Diem (nord) et bien sûr, la célébration de la solennité de la Présentation de la Vierge Marie, le 21 novembre, fête patronale de la Compagnie.

Le vendredi 27 novembre 2015, le P. Jean Longère, Archiviste à la Maison Générale et Provinciale de la rue du Regard à Paris, recevra sous la coupole du prestigieux Institut de France le 1er prix Gobert d'histoire. C'est un grand honneur pour toute la Compagnie, en particulier pour la Province de France qu'il sert avec grandes compétence et discrétion. Au nom de tous les confrères, je lui dis notre fierté à tous, et lui adresse nos plus vives félicitations.

MESSAGE DU CARDINAL VINGT-TROIS SUITE AUX ATTAQUES TERRORISTES À PARIS

Notre ville de Paris, notre pays, ont été frappés hier soir avec une sauvagerie et une intensité particulières.

Après les attaques de janvier dernier, après l’attentat de cette semaine à Beyrouth et tant d’autres au long de ces derniers mois, notamment au Nigéria et dans d’autres pays d’Afrique, notre pays connaît à nouveau la douleur du deuil et doit faire face à la barbarie propagée par des groupes fanatiques.

Le dimanche 8 novembre, la Maison Provinciale et Générale de la Rue du Regard à Paris a marqué de belle façon les soixante années de présence et de service de Sr Roger dans notre maison. La chapelle était très bien remplie: de nombreux prêtres sulpiciens (actuels et anciens résidents), membres de sa famille de sang et de sa famille religieuse (Filles de la Charité du Sacré-Coeur de Jésus), étudiants prêtres et laïcs habitants la maison.

 

Monseigneur Gaston POULAIN, Evêque émérite de Périgueux et Sarlat, est décédé ce 24 octobre 2015 à l’âge de 88 ans.

Monseigneur Poulain était né le 19 juillet 1927 à Truttemer-le-Grand (Calvados). Il a effectué ses études secondaires à St Jean-Eudes de Viré, puis au Petit Séminaire de l’Immaculée Conception à Flers. Après sa formation au Grand Séminaire de Bayeux, il a été envoyé à l’Angelicum à Rome pour son doctorat en Théologie.

 

Dernière étape de mon plus long séjour en Afrique: le Cameroun où je suis arrivé hier soir, mardi 13 octobre. Accueilli par mes deux confrères les PP. Jean-Pierre Binam et Lucas Tagoutsing, j'ai passé cette 1ère nuit en terre camerounaise au Grand Séminaire de théologie de Douala, la grande capitale économique du pays.

 

Après dix jours intenses en RDC, me voici au Bénin, via le Togo (24h au Grand Séminaire saint Jean-Paul II de Lomé). Ici, la session s'adresse aux nouveaux formateurs des séminaires des deux pays (Bénin et Togo), et s'organise alternativement dans l'un ou l'autre. C'est le foyer de charité de Segbohoué qui nous héberge, dans un très beau site sur les hauteurs d'un lac que l'on voit depuis "chez nous".