Actualités

Ce mercredi matin, nous préparions le rite des Cendres et l’entrée en carême. Je ressentais un sentiment d’urgence. Je pensais à l’actualité. Comme chrétiens, quand les incertitudes sont grandes,nous voudrions donner l’exemple de la sérénité. Mais notre foi ne nous protège ni des inquiétudes, ni même de la colère.

SOLITUDE FRANCO-CANADIENNE 2017 : du 19 au 24 février

Après un week-end à Montréal où nous avons participé aux obsèques de Monsieur Robert Mercier, nous avons repris l’autobus dimanche 19 février à 16h00 en direction d’Oka, le lieu de notre Solitude. Le groupe est enrichi par la présence de Monsieur Bernard Pitaud, venu de Paris pour entretenir les solitaires sur la théologie et la spiritualité de l’Ecole Française et la direction spirituelle.

Chroniques solitaires I, du 8 au 18 février 2017

Depuis quelques jours, un groupe de 10 candidats de la Province de France a rejoint le Canada et le site d’Oka, bien connu de nos fidèles lecteurs (cf. Solitude 2014 !). Ils ont rejoint les « solitaires de la Province du Canada pour un nouveau temps de formation spirituelle, pédagogique, historique en vue de devenir sulpiciens.

1- Un marchandage : Olier devient curé


En 1642, Julien de Fiesque était curé de Saint-Sulpice depuis 10 ans. Il avait tenté quelques réformes de cette paroisse fort en désordre qu’il faudra un jour présenter. Paroisse immense, pour l’essentiel, une “banlieue” difficile, pauvre, violente – irréformable disait-on.

Jean Michel Amouriaux superieur general eudistesMoins d’un an après avoir été élu supérieur de la province de France des eudistes, fin mai 2016, le P. Jean-Michel Amouriaux a été élu supérieur général de sa congrégation, samedi 7 janvier, lors de l’assemblée générale de la Congrégation de Jésus et Marie, au Mexique.


Il y a 375 ans, en 1642, le P. Jean-Jacques OLIER était nommé curé de Saint-Sulpice, paroisse dépendant alors de l'Abbaye de Saint-Germain des Prés à Paris. Il déménagea là la petite communauté fondée quelques mois plus tôt à Vaugirard.

Dans quelques semaines nous fêterons Noël. C’est un beau temps que ces jours qui précèdent et conduisent à penser à ceux qui comptent dans ma vie, d’une manière ou d’une autre : familiers, amis, collaborateurs, confrères, personnes en responsabilité dans l’Eglise ou dans la société, ainsi qu’aux visiteurs anonymes de ce site.

L’ouvrage que nous propose M. Tryphon Bonga présente un double intérêt. Il nous offre en effet une belle introduction à une tradition philosophique contemporaine majeure – la Théorie critique de l’École de Francfort – tout en ouvrant de stimulantes perspectives, appliquées à un contexte social précis. La discussion théorique se double de réflexions mettant en évidence l’intérêt du travail du philosophe.

Agé de 44 ans, le P. Gilles Reithinger a été élu supérieur général des Missions Etrangères de Paris (MEP). Mardi 12 juillet, réunis en assemblée générale, les 25 délégués des quelque 200 membres de la Société des MEP ont élu le P. Reithinger pour un mandat de six ans, renouvelable une fois. ...



Le jeudi 7 juillet 2016, le P. Thierry Guéfli, prêtre du diocèse de Lomé (Togo) et candidat sulpicien, a présenté son mémoire de théologie (option morale) à la Faculté de théologie de l’Institut Catholique de Paris ("L'adoption comme figure de l'hospitalité familiale").


Le lundi 27 juin 2016, le P. Pamphile LEGBA, prêtre du diocèse de Lokossa (Bénin) et candidat sulpicien, a brillamment présenté son mémoire de théologie biblique à la Faculté de théologie de l'Institut Catholique de Paris (commentaire de Qohélet 3, 1-15). Il est aujourd'hui titulaire de la Licence Canonique en Théologie (Master).

Du dimanche 26 juin au vendredi 1er juillet 2016, la Province de France a vécu une "semaine" de retraite spirituelle à l'abbaye de La Pierre-Qui-Vire, dans le diocèse de Sens-Auxerre, nichée au coeur de la forêt du Parc Régional du Morvan. Participaient à cette retraite le groupe des candidats sulpiciens étudiant à Paris et les confrères de tous âges de la Province.