Actualités

Le 9 février 2018, le P. Jean-Baptiste Mompha, prêtre sulpicien du diocèse de Montpellier, s'est éteint à Toulouse à l'âge de 86 ans. Il a fait don de son corps à la médecine. Deux messes sont célébrées à sa mémoire: une le 15 février à l'Institut Catholique de Toulouse présidée par Monseigneur Robert Le Gall, Archevêque du diocèse et Chancelier de l'Institut, et une le 25 février à Cazouls-les-Béziers, son village d'origine, présidée par Monseigneur Pierre-Marie Carré, Archevêque de Montpellier.

Au terme de l'année Olier organisée par la Paroisse Saint-Sulpice à l'occasion du 375e anniversaire de l'arrivée de Jean-Jacques Olier comme curé en janvier 1642, et avec le soutien de la Province de France qui soulignait que cette date est aussi celle de la fondation du séminaire et de la Compagnie, était organisé un pèlerinage à Notre Dame des Vertus, à Aubervilliers (93).

Le 3 octobre 2017, l'ICP ouvrait ses nouvelles portes (au sens propre et au sens figuré): la rentrée académique annuelle présidée par le chancelier, le cardinal André Vingt-Trois, marquait également cette année l'inauguration solennelle de bâtiments rénovés (cour intérieure, bâtiments et façades) ou créés (amphithéâtre sous la cour et salles annexes, nouvelle entrée rue de Vaugirard remplaçant l'entrée de la rue d'Assas).

20- Olier en Mission

Avant de devenir curé de Saint-Sulpice – immense champ de mission – Olier avait passé quelques huit ans de mission en missions dans les campagnes abandonnées, comme le faisaient les Prêtres de la mission de Vincent de Paul. En équipe à quelques prêtres, annoncer l’Évangile à ces pauvres parmi les pauvres, abandonnés, ignorants de leur foi. Olier n’était pas le seul, mais il était homme de condition, avec le titre d’abbé… quel scandale pour sa famille, pour sa mère !


Le dimanche 17 septembre 2017, M. Jean-Louis Lemaire, PSS, responsable de la formation des candidats en France et des étudiants sulpiciens de la Province, réunissait à la Maison provinciale, rue du Regard à Paris, le groupe des candidats résidant à Paris. Ils viennent des pays où est présente la Province et qui la constituent: Vietnam, Bénin, Togo, RDC, Congo et Cameroun.


Du 15 au 19 juillet, le Conseil Provincial de France s'est réuni à Baltimore, aux Etats-Unis. Une fois par an, le Conseil se réunit hors de France, habituellement dans un des lieux de la Province (Bénin en 2014, Vietnam en 2015, Togo en 2018 et RDC en 2019), ou un lieu important pour la Compagnie (Rome en 2016 et Baltimore en 2017).

 

Du 20 au 25 juillet 2017, Baltimore, siège de la Province américaine de la Compagnie (arrivée des 1ers français en 1791), a accueilli l'organisation d'une rencontre internationale de l'ensemble des conseils de la Compagnie (Provinces de France, du Canada, des Etats-Unis et Conseil général).


Les solitaires ont profité d’un dernier weekend à Montréal, et comme d’habitude sont rentrés à la maison d’Oka, avec l’autobus à 16h précises. Il y un mélange de joie et de nostalgie dans l’air. Joie du départ pour la mission de chacun, pour les vacances, les rencontres avec la famille, et en même temps nostalgie de quitter la maison, le personnel d’Oka, spécialement avec Donat et Diane et les « mamans adoptifs » d’Oka, qui nous ont gâtés jusqu’au dernier jour. Au cours de cette dernière semaine, pas de conférenciers ; les solitaires ont été eux-mêmes les responsables des entretiens. Chacun a présenté son travail ; les sujets divers abordées et les partages ont été vraiment riches.


Le 11 octobre 2017, le P. Raoul Marello, sulpicien du diocèse de Limoges, est décédé à Oradour-sur-Vayres (87).
Au mois de juin dernier, il avait célébré ses 70 ans d'ordination presbytérale, entouré de sa famille, de ses amis, de quelques confrères sulpiciens (dont le Supérieur provincial de France), de paroissiens et de prêtres de Limoges (dont le vicaire général du diocèse).

Peter W. Gray, PSS

25 juin 2017

19 - Première messe

À Saint-Sulpice, nous pensons d’abord à l’arrivée d’Olier comme curé : une messe d’août 1642, celle de “ses noces” avec la paroisse. Mais l’événement en impliquait un autre, 9 ans plus tôt : l’ordination ; et la première messe, en la fête de saint Jean-Baptiste, le 24 juin 1633.

La semaine a été inaugurée par un nouvel excès météorologique, cette fois-ci sous la forme d’une canicule de deux jours. L’intervenant de cette semaine était M. Luc Quenum, sulpicien venu du Bénin pour entretenir les Solitaires au sujet de la dimension missionnaire de la Compagnie. L’aperçu de l’histoire sulpicienne récente en Afrique a été particulièrement éclairant, surtout pour ceux qui ne connaissaient pas ce continent.

A l’Abbaye Saint-Benoît-du-Lac, le temps de retraite n’a duré qu’un clin d’œil, tellement le séjour paraissait agréable pour les solitaires. Le vendredi 02 juin, la retraite s’est terminée, et nous avons quitté le monastère bénédictin à 13 h 15, non pas à destination d’Oka, mais de Montréal où nous avons passé le week-end.