Actualités

Après Dijon et les beautés (et bontés !) bourguignonnes, le 23 janvier le Provincial passait la journée à Montfavet avec les confrères des Bouches-du-Rhône (PP. Jean-Marie Oliviéri et Paul Bony), du Vaucluse (P. Robert Vicard) et de l'Ardêche (P. Paul Roumanet). 

Arte enregistre son concert de Noël


Issy, le 23 novembre - Une grande première ! Insula orchestra et le chœur Accentus, sous la baguette de Laurence Equilbey, interprètent la Grande Messe en ut mineur de Mozart dans la Grande Chapelle du séminaire Saint-Sulpice, en présence du père Bernard Pitaud, supérieur provincial de la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice, de M. André Santini, député-maire d’Issy-les-Moulineaux, et de M. Patrick Devedjian, président du Conseil général des Hauts-de-Seine.

Ordination de jeunes prêtres en Nouvelle-Calédonie 

 Montréal (Canada), le 8 juillet 2012 - A l’occasion du cinquantième anniversaire du concile Vatican II, la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice organise pour ses membres du monde entier un symposium sur la formation actuelle des prêtres du 8 au 18 juillet à Montréal au Grand Séminaire.

Mgr de Pancemont et bienheureuse Mère Saint-Louis fondent les Sœurs de la Charité de Saint-Louis

Vannes, le 27 mai 2012 - « En ce jour de la Pentecôte, je participe spirituellement à la joie des fidèles du diocèse de Vannes rassemblés pour la célébration de la béatification de Louise-Élisabeth Molé, Mère Saint-Louis. Fondatrice des Sœurs de la Charité de Saint-Louis, elle nous apprend comment, avec l’aide de l’Esprit-Saint, nous pouvons ouvrir notre cœur avec douceur pour rejoindre les autres dans leur différence, leur fragilité et leur pauvreté. Laissons-nous guider nous aussi par l’Esprit pour annoncer au monde les merveilles de Dieu ! Que la Vierge Marie nous aide à être des témoins de l’Esprit de vérité et de liberté ! » (Benoît XVI, Regina Coeli, 27 mai 2012)

Deux figures emblématiques du patrimoine architectural isséen viennent de retrouver leur place originelle. En effet, après 3 ans de restauration, la Grande Chapelle du Séminaire Saint-Sulpice accueille à nouveau sur sa façade 2 anges en bronze d’une hauteur de 3,3 mètres. La restauration se poursuit encore, pour permettre à l’intérieur de la Chapelle de retrouver toute sa splendeur. Un chef-d’œuvre unique du patrimoine Isséen s’offre ainsi de nouveau au regard des passants !

La restauration extérieure de la Grande Chapelle du séminaire d’Issy-les-Moulineaux, classée monument historique en 1996, a duré près de trois ans. Façade et vitraux ont retrouvé leur éclat grâce à la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice, de la Ville et des organismes publics. Les travaux se sont achevés par la bénédiction mardi 17 janvier 2012 de la croix et des anges.

Issy, le 17  janvier 2012 – Par une belle journée ensoleillée, au séminaire Saint-Sulpice, les fondeurs ont replacé au pinacle de la Grande Chapelle le groupe de la Croix et des anges en bronze sculpté, en présence de personnalités de la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice et de la ville d’Issy, de la communauté du séminaire et de nombreux invités. En voici un bref reportage photo.

Issy, le 2 janvier 2012 - Le groupe des anges en bronze sculpté, posé dans la cour du séminaire Saint-Sulpice (33 rue du général Leclerc à Issy-les-Moulineaux), sera visible de près samedi 7 janvier de 10h à 12h et de 13h à 17h. Le séminaire ouvre ses portes afin que tous puissent admirer cet ensemble de 3,5 tonnes.

Un mobilier liturgique, signe de l’accueil, de la rencontre et de la prière

Michel Caussin, l’artiste qui a conçu le mobilier sacré, était intéressé de répondre à la demande qui lui était faite. « En union de vue avec le p. Magne, j’ai essayé de remettre du sens dans les objets du culte afin que les personnes qui entrent dans cette chapelle y soient sensibles », précise-t-il.

Les anges, nominés par les Chantiers du Cardinal, de retour au séminaire Saint-Sulpice

Le groupe sculpté des anges, L’assomption du monde sauvé par la Croix, revient au séminaire Saint-Sulpice jeudi 15 décembre. En bronze sculpté, ce groupe d’une hauteur de 3,30 mètres, d’une largeur de 3,80 mètres et d’une profondeur de 1,50 mètres, s’est fait restaurer par la Fonderie de Coubertin à Saint Rémy-les-Chevreuse.

La Compagnie grandit et s’étend. Elle compte de nouveaux candidats soucieux de devenir de bons formateurs de prêtres. Elle porte, de ce fait, de nombreux projets de développement : certains visent directement la protection sociale des personnes, d’autres les lieux et moyens de la formation, notamment la restauration de son patrimoine historique.

Benoît XVI s’est rendu samedi 19 novembre à Ouidah, lieu historique de l’arrivée des premiers missionnaires, là où se trouve le séminaire de Saint-Gall. Le séminaire constitue une pépinière pour tout le continent africain. « Chers prêtres, la responsabilité de la promotion de la paix, de la justice et de la réconciliation, vous incombe d’une manière toute particulière », a déclaré Benoît XVI aux prêtres du Bénin et de toute l’Afrique. « Vous êtes appelés à être des hommes de communion. De même que le cristal ne retient pas la lumière, mais la réfléchit et la redonne, de même le prêtre doit laisser transparaître ce qu’il célèbre et ce qu’il reçoit. »

 

L’organisation de la Compagnie reflète son esprit collégial. L’Assemblée générale exerce l’autorité sur l’ensemble de la Compagnie. Elle élit tous les six ans les supérieurs généraux et les quatre consulteurs généraux. Ronald D. Witherup est le 26e supérieur général de la Compagnie depuis sa fondation.

(02 nov 2011) - Le jeudi 3 novembre, dans les salons de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration à Paris, Benoît Magne, prêtre de la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice et économe provincial, recevra, pour le groupe sculpté sur le fronton de la Grande Chapelle du séminaire Saint-Sulpice, le prix Chantiers du Cardinal décerné par le magazine Pèlerin dans le cadre de son  concours annuel Un Patrimoine pour Demain.

La Grande Chapelle élève le regard par la blancheur de ses murs. Grâce au chantier en cours (2009-2011), la Grande Chapelle du séminaire Saint-Sulpice jouit d'une cure de jouvence ! Les pierres de la façade retrouvent leur blancheur éclatante, les vitraux laissent à nouveau passer la lumière tout en bénéficiant d’une nouvelle technologie qui les protège des intempéries et des parasites.

 

Henri de La Hougue, L’estime de la foi des autres,  Desclée de Brouwer, Coll. Théologie à l’Université, mai 2011, 362 p. avec une préface de Mgr Joseph Doré

Henri de La Hougue, directeur au séminaire Saint-Sulpice et directeur-adjoint de l’Institut de Science et de Théologie des Religions à l’Institut Catholique de Paris, avait déjà publié avec François Bousquet, dans la même collection, un ouvrage intitulé « Le dialogue interreligieux », DDB, 2009.

Pourquoi restaurer les façades et les vitraux de la Grande Chapelle du séminaire Saint-Sulpice ? Tout simplement parce que la chapelle est un patrimoine magnifique qu’il faut sauver et protéger. Elle possède des éléments architecturaux uniques : par exemple, les modénatures de ses voûtes (autrement dit les stucs), sculptées en bas et hauts reliefs, et peintes en polychromie, sont inégalables en Ile-de-France. En la restaurant, la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice permet au public de découvrir ou de jouir d’un lieu serein et paisible.